• Sarvangasana, la posture sur les épaules

    Publié le 27 février 2013 dans la catégorie Posture du mois.

    sarvangasanaSarvangasana, la posture sur les épaules

    Les yogi attribuent à cette posture une telle importance qu’ils l’appellent la «mère » des asanas, le « père » étant la posture sur la tête. L’être humain, se tenant debout, reçoit l’énergie du ciel (amrit, le nectar de vie) par le sommet de la tête mais il la laisse se gaspiller.

    Dans les postures inversées, ce nectar est retenu dans le corps par le centre énergétique de la gorge, visuddhi, où il est stocké, purifié et distribué à l’organe le plus subtil du corps, le cerveau.

    Habituellement la force de gravitation attire tous les liquides du corps vers la partie inferieure, en inversant le corps tous les liquides refluent vers la tête. La circulation sanguine joue ainsi activement son rôle en fournissant en oxygène les régions sub-claviculaires et élimine les toxines.

    Cette posture permet de réorienter les énergies des chakras inférieurs vers les chakras supérieurs.

    1 / La posture

    Allongé au sol, soulever les 2 jambes, le tronc, les hanches verticalement et soutenez le dos avec les mains. Les coudes sont au sol, on rentre le menton pour former le verrou de la gorge, jalandhara bandha. Tous le poids se situe dans les épaules avec l’aide des coudes, la posture doit être stable.

    2 / Les bienfaits thérapeutiques

    D’une manière générale, cette posture corrige tous les désagréments que votre corps peut rencontrer grâce à son influence sur les glandes les plus importantes du système endocrinien.

    Sur le squelette : Etire les épaules et la nuque. Maintient l’élasticité de la colonne, c’est donc un véritable bain de jouvence. Le sang se centralise dans la colonne vertébrale ce qui la nourri en abondance.

    Sur les muscles : Renforce les jambes et fessiers.

    Sur les organes : La glande thyroïdienne est nourrie et stimulée = bon système circulatoire, respiratoire, d’assimilation, d’élimination, génito-urinaire et nerveux. Thyroïde saine = bon fonctionnement de tous les organes du corps

    Elle calme le cerveau, réduit le stress et l’insomnie, combat l’asthme.

    3 / Contre indications et précautions

    Migraine, tension artérielle élevée (dans ce cas, commencer par vous familiariser avec halasana avant de faire sarvangasana), menstruations, problèmes au cou, grossesse (si vous pratiquiez avant la grossesse, vous pouvez continuer. Cependant ne débutez pas pendant votre grossesse).

    Attendez au moins 3 heures après un repas.

    4 / Postures avant et après

    • Avant

    Halasana : La charrue
    Setu bandha sarvangasana : Le pont
    Virasana : la pose du héro (assis entre les mollets)

    • Apres

    Savasana

    5 / Approfondir la posture

    Pressez bien les paumes déployées contre le dos, puis, vous pouvez retirer vos mains et rentrer les omoplates et ensuite replacer les mains.

    Pratiquez 2 minutes pour commencer et progressivement augmenter la durée, jusqu’à… 30minutes si confortable.

    Om Namaste