• 37 bonnes raisons de faire du yoga

    Publié le 4 février 2014 dans la catégorie Actualités.

    Toutes ces informations sont tirées d’études scientifiques menées un peu partout dans le monde.

    Vive la souplesse

    1 Tout le monde le sait, sans s’attendre à toucher ses pieds dès le premier cours, le yoga assouplit considérablement, on réalise assez rapidement des postures qui nous semblaient impossibles. Ce n’est pas non plus une coïncidence si certaines douleurs disparaissent, des hanches fermées et contractées mettent de la pression sur les genoux en empêchant l’alignement des cuisses avec les tibias ; des ischios jambiers contractés aplanissent l’épine lombaire ce qui produit des maux de dos, etc.

     

    Testez votre force
    2 Etre musclé c’est bien plus qu’esthétique, cela prévient l’arthrose et des maux de dos divers. En yoga vous équilibrez force et souplesse contrairement au levé de poids où vous allez certes vous muscler, mais au détriment de votre souplesse.

     

    Se tenir droit
    3 La tête d’un être humain pèse en moyenne entre 4,5 et 5,5kg, ni le cou ni les épaules ne sont adaptés à soutenir ce poids pendant de longues périodes, il faut donc vous tenir bien droit pour que le cou et le dos ne subissent pas de pression.

     

    Articulations
    4 Le cartilage recouvre les articulations, c’est un tissu vivant en perpétuel renouvellement. Avec le mouvement, il est compressé puis relâché, ce qui lui permet, à la manière d’une éponge, de s’imprégner du liquide synovial qui lui apporte les éléments nutritifs nécessaires à son renouvellement. Il est donc important de bouger.

     

    Disques spinaux
    5 Ils absorbent les chocs entre les vertèbres,  évitant leur compression, ils ont besoin eux aussi, de mouvement pour absorber les nutriments, en ayant une pratique de yoga équilibrée entre flexion, extension, rotation et torsions, les disques restent souples.

     

    Les os
    6 Le yoga augmente la densité osseuse – soulever votre poids renforce les os et prévient l’ostéoporose et des postures comme le chien tête en bas et tête en haut, renforcent les os des bras, particulièrement vulnérables aux fractures ostéoporotiques.

     

    Organigramme
    7 Le yoga fait circuler le sang – la relaxation en fin de séance est  particulièrement bénéfique à la circulation dans les mains et les pieds. Le yoga  permet une bonne oxygénation de vos cellules ; les torsions agissent en vidant les organes de leur sang et une fois la torsion relâchée, il y a un afflux important de sang ré oxygéné dans cette région; les postures inversées encouragent le retour veineux des jambes et du bassin vers le cœur. Le yoga stimule aussi le taux d’hémoglobine qui nourrit vos tissus.

     

    La lymphe

    8 Le fait de contracter et relâcher simultanément les muscles, de bouger les organes en entrant et sortant de la posture, vous encouragez le drainage de la lymphe, un fluide riche en cellules de défense immunitaire. Le système lymphatique combat les infections et détruit les cellules cancéreuses, débarrasse des déchets.

     

    Le cœur

    9 Une pratique de yoga vigoureuse telle que le vinyasa yoga travaille le cardio ce qui est bénéfique pour le cœur et la dépression, le cardio augmente votre endurance et vous permet d’emmagasiner plus d’oxygène. Une étude a montré des pratiquants de yoga ne faisant que du pranayama, ceux-ci pouvaient faire plus d’exercice avec moins d’oxygène.

     

    Tension artérielle

    10 Votre pression artérielle fluctue au cours de la journée en fonction de vos activités. Elle tombe quand vous dormez et s’élève lorsque vous faites de l’exercice ou êtes sous l’effet de la douleur ou du stress. La pression devrait être de 120/80. Le premier chiffre (120) correspond à la pression systolique, celle qui s’exerce sur les parois des artères lorsque le cœur se contracte pour expulser le sang. Le second  (80) correspond à la pression diastolique, celle qui s’exerce lorsque le cœur se détend entre deux contractions. Une étude menée a comparé savasana et s’allonger dans un canapé, après 3 mois, cette expérience a démontré que savasana faisait baisser ces pressions (contrairement à s’allonger dans le canapé).

    Déjouer ses inquiétudes

    11 Le yoga fait baisser le taux de cortisol, l’hormone du stress. Le cortisol aide à régulariser la vitesse à laquelle votre corps transforme la nourriture en énergie. Il augmente également la quantité de sucre dans le sang et il soutient le système immunitaire et la santé des os. Le stress est de loin la raison numéro 1 qui fait que le niveau de cortisol sanguin augmente au point de causer des problèmes de santé. Une production excessive de cortisol vous fera prendre du poids autour du ventre. Un haut niveau de cortisol veut dire plus d’infections, et un plus grand risque d’hypertension, d’ostéoporose (fragilisation des os),  reflux gastrique,  diabète,  cancer, et  maladies cardiaques. LE STRESS PEUT VOUS RENDRE TRES MALADE.

     

    Happy Hour
    12 vous vous sentez tristes ? Asseyez-vous en lotus, ou mieux encore, faites une extension ou la posture du danseur Shiva. Une étude a révélé qu’une pratique régulière du yoga augmentait de manière significative le taux de sérotonine et faisait baisser le taux de monoamine oxydase et cortisol ; il a été aussi prouvé que l’hémisphère gauche du cerveau était stimulé par la meditation.et cela vous rend plus heureux et plus résistants.

     

    Question de poids
    13 le yoga brule des calories vous vous en êtes déjà rendu compte…et la dimension spirituelle et émotionnelle de votre pratique vous encourage à manger mieux, plus consciemment.

     

    Sucre revu à la baisse
    14 le yoga fait baisser le mauvais cholestérol alors qu’il stimule le bon cholestérol ; il est aussi très favorable pour les personnes ayant du diabète car il fait baisser le taux de cortisol, d’adrénaline, encourage la perte de poids et baisse le taux de sucre dans le sang.

    Ondes cérébrales
    15 un élément important en yoga consiste à se concentrer sur le moment présent. La pratique régulière améliore la coordination, la réactivité, la mémoire et même les résultats de QI.

     

    Centre nerveux
    16 le yoga encourage à se détendre, à ralentir la respiration et à se focaliser sur l’instant présent, ce qui fait pencher la balance du système nerveux sympathique au système nerveux parasympathique, ce dernier est calmant, il restore, ralenti la respiration et les battements du cœur, il baisse aussi la tension artérielle et augmente la circulation sanguine dans les intestins et les organes.

     

    Proprioception
    17 Le yoga approfondi votre conscience du corps et de ce qu’il est en train de faire, il améliore également l’équilibre, et donc on fait moins de chutes. Des postures telles que « l’arbre » nous fait sentir moins vacillant, moins à côté de la plaque (du tapis).

     

    Centre de contrôle
    18 certains yogis avec une pratique intense peuvent contrôler leur corps de manière extraordinaire, par l’intermédiaire du système nerveux. Des scientifiques ont enregistrés des données selon lesquelles certains  yogis pouvaient influencer leur rythme cardiaque, ralentir le rythme du cœur ou augmenter la température de leurs mains par la méditation. Si l’on peut contrôler son corps à ce point, on peut alors utiliser ces techniques pour améliorer le flux sanguin dans le bassin pour tomber enceinte, ou influencer la relaxation quand on a du mal à s’endormir.

     

    Détendre ses muscles
    19 notre corps garde des tensions inconsciente, par exemple lorsque qu’on serre les mâchoires en regardant l’écran de l’ordi, que l’on serre les poings en tenant le volant, ou le téléphone, le yoga vous aide à remarquer quand vous retenez des tensions, dans la langue, les yeux, le cou ; en intériorisant les sensations, vous parvenez à relâcher ces tensions qui se transforment souvent en tensions chroniques.

     

    Stop aux stimulis
    20 la stimulation est une bonne chose mais trop, coute au système nerveux. Le yoga vous aide à lâcher prise grâce : aux asanas, au yoga nidra (relaxation guidée), savasana, pranayama et la méditation, qui encourage pratyahara, l’abstraction des sens (plonger à l’intérieur de soi).

     

    Immunité
    21 Les Asanas et le pranayama améliorent presque certainement mais jusqu’à présent c’est la méditation qui retient la plus grande attention à ce sujet dans le milieu scientifique.

     

    Aération
    22 les yogis ont tendance à prendre moins de respiration mais d’un volume plus important, ce qui est à la fois calmant et plus efficace. Voici les résultats d’une étude menée en  1998 et publiée dans The Lancet : on a enseigné la respiration yoguique complète à des personnes avec des problèmes respiratoires dus à une insuffisance cardiaque congestive, après 1 mois, leur taux respiratoire avait baissé de 13,4 respirations par minute à 7,6 par minute. Leur capacité avait augmenté de manière significative ainsi que la saturation du sang en oxygène. Le yoga augmente la capacité respiratoire mais aussi la capacité à se détendre. Le yoga encourage la respiration par le nez, qui filtre, réchauffe et humidifie l’air, cela permet de filtrer aussi le pollen, poussière et autres choses qu’il est préférable de ne pas amener à vos poumons.

     

    Elimination
    23 Ulcères, cystite, constipation—tous des maux exacerbés par le stress. Le yoga comme n’importe quel exercice physique combat la constipation et théoriquement réduit le risque de cancer du côlon. Bouger facilite le transport de nourriture et des déchets vers les intestins. Les torsions sont particulièrement bénéfiques.

     

    Peace
    24 Le Yoga dissipe les fluctuations du mental, le fait de virevolter entre frustration, regrets, colère, peur et désire, est source de stress. Le stress est impliqué dans de nombreux problèmes de santé : migraines, insomnie, mais aussi l’eczéma, l’hypertension, la crise cardiaque. En apprenant à faire silence en soi, vous vivrez sans doute plus longtemps et serez en meilleur santé.

     

    Signe divin
    25 le yoga vous aide à aborder vos soucis de manière plus positive, à reprendre confiance en vous.la philosophie du yoga nous enseigne que nous sommes tous une manifestation du divin. Si vous pratiquez avec une intention, l’intention de vous observer, de vous améliorer, vous ferez l’expérience de la gratitude, de l’empathie, du pardon et vous réaliserez que vous faites partie d’un tout, bien plus grand que votre personne individuelle.

     

    Evacuation de la douleur
    26 les asanas, la méditation, et la combinaison des deux, réduit les douleurs de l’arthrite, les maux de dos, les fibromes, syndrome de canal carpien et autres maux chroniques. En réduisant la douleur, l’humeur s’en ressent meilleure. On réduit aussi la prise de médicaments (doliprane par ci par là)

     

    Traitement par le feu
    27 Tapas, le terme sanskrit pour « chaleur », est le feu, qui alimente votre pratique de yoga et que la pratique régulière consolide. Le tapas que vous développez peut s’appliquer au reste de votre vie pour combattre la nonchalance, les mauvaises habitudes et addictions (comme la cigarette).

     

    Désintoxe
    28 Si votre réserve de médicaments ressemble à une pharmacie, il est peut-être temps de se mettre au yoga, vous pourrez sans doute baisser votre consommation. Les études ont prouvé les bienfaits du yoga sur l’asthme, l’hypertension, le diabète de type 2, les comportements obsessifs.

     

     Dépression
    29 plus vous développerez votre conscience en yoga et méditation, et plus vous deviendrez capable de libérer des émotions négatives, comme la colère. Le yoga vous aide à rester calme dans les situations difficiles et à prendre les bonnes décisions. Aussi et le plus important, le yoga, contrairement à d’autres activités physiques, souligne l’auto-acceptation.

     

     Relations
    30  l’amour est un excellent antidote, le yoga vous aide à développer la compassion, l’amitié, l’égalité, le respect, tout pour améliorer les relations de votre vie.

     

    Système sonore
    31 la pratique des asanas, pranayama, et méditation—améliorent la santé, mais plus encore, le chant du Om, des mantras, prolongent l’expiration et activent le système nerveux parasympathique. Lorsque le chant est pratiqué en groupe, l’expérience est particulièrement puissante physiquement et émotionnellement ; une récente étude d’un institut de Suède a démontré que le son om ouvre les sinus et facilite le drainage.

     

    Imager
    32 l’imagerie mentale réduit la douleur post opératoire, diminue la fréquence des migraines et améliore la qualité de vie des personnes cancéreuses

     

    Nettoyer la machine
    33 Kriyas et autres éléments détoxifiants de yoga, tel que kapalabhati nettoient de l’intérieur.

    Jala neti nettoie le passage nasale avec de l’eau salée, enlève le pollen et les virus qui cherchent à s’introduire par le nez, empêche le mucus de s’agglutiner et draine les sinus.

     

    Karma Concept
    34 le karma yoga fait partie intégrante de la philosophie yoguique, c’est le service désintéressé. Une étude à l’université du Michigan a démontré que des personnes âgées qui faisaient du volontariat une heure par semaine, avaient une espérance de vie de 7 ans plus longue que les autres. Servir les autres donne un sens à la vie, et vos problèmes vous paraissent moins décourageants lorsqu’on voit ce que les autres endurent[ej1] .

     

    L’espoir guérit
    35 dans la médecine conventionnelle, le patient se fait soigner passivement. En yoga, c’est ce que vous faites pour vous-même qui compte, il vous donne des outils pour aller mieux, pour vous sentir mieux, plus vous êtes engagé dans votre pratique et plus vous avez des résultats probants, 3 choses en résultent : vous vous employez à votre bien être, vous réalisez que votre implication vous donne le pouvoir d’avancer, et cela vous donne de l’espoir. L’espoir est source de guérison.

     

    Tissu conjonctif
    36 En lisant ceci, vous remarquez beaucoup de chevauchements, tout s’entrelace. En changeant votre posture, vous changez votre manière de respirer. Changez votre respiration et votre système nerveux change.Tout est connecté.

     

    Puissance de l’effet Placebo
    37 le simple fait de croire que vous irez mieux, et vous irez mieux. Tous les scientifiques ne sont pas d’accord avec cela, mais après tout ce que l’on recherche c’est se sentir bien !